Héritage

De Miguel Bonnefoy

Éditions Rivages

Date de parution : août 2020

Quel style ! Lire « Héritage », c’est être frappé, dès les premières pages, par la prose brillante et enlevée de Miguel Bonnefoy. Comment ne pas être happé par l’énergie qu’insuffle l’auteur à son récit et être ému par la merveilleuse galerie de personnages qu’il nous présente ? C’est aussi admirer le talent de l’auteur qui sait mêler l’histoire intime d’une famille chilienne d’origine française et la grande Histoire du XXème siècle, marquée la violence et les guerres.

Le patriarche de la famille Lonsonier, c’est Etienne. En 1887, il quitte son Jura natal et ses vignes malades du phylloxéra pour refaire sa vie en Californie où, espère t-il, le raisin pourra pousser sans entraves. Mais c’est à Valparaiso, une des nombreuses étapes du grand voyage en cargo vers les États-Unis, qu’il est contraint de s’arrêter. C’est donc au Chili, dans ce pays andin à la géographie si particulière, que le destin de ses descendants va s’inscrire. Toutefois, le lien avec la terre d’origine n’est jamais tout à fait rompu, pour le meilleur et pour le pire… C’est l’histoire d’un exil qui nous est contée, le récit de la découverte d’un nouveau monde où tout (climat, croyances, coutumes…) est si différent. Le récit d’une adaptation qui se fait au fil des années au gré des rencontres, des amours… Les descendants d’Étienne s’appellent Lazare, Margot, Ilario Da. Leur destin est exceptionnel car l’époque est peu banale : ils traversent deux Guerres Mondiales, un coup d’État et son cortège de violences. L’Histoire ne les épargne pas.

Chacun vit sa vie avec passion : Lazare est musicien, Margot aviatrice, Ilario militant politique… Ils demeurent liés les uns aux autres malgré les années qui passent et les drames qui parsèment leur existence. Miguel Bonnefoy rend palpable l’affection qu’il ressent pour ses personnages et son livre est une déclaration d’amour à cette Amérique latine où le mélange entre les cultures (précolombienne et européenne) est si original. Ses héros sont héritiers de cette histoire millénaire et de ses mystères. Car partir au Chili avec Miguel Bonnefoy, le temps d’un roman, c’est aussi accepter que le récit fasse place à une part de magie et d’irrationnel. Mais est-ce réellement une surprise ?

4 commentaires sur “Héritage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s