Annette

Source image : https://www.lemonde.fr

Film de Leos Carax

Avec Adam Driver, Marion Cotillard, Simon Helberg

Date de sortie en France : 7 juillet 2021

Etre attiré par l’abîme. S’y sentir bien. S’y complaire. La trouver même fascinante, addictive comme une drogue. Ce gouffre, c’est la recherche de la gloire, cette quête effrénée dans laquelle mensonge et manipulation sont les maîtres-mots. Cette abîme est synonyme de mort, de noirceur infinie. L’Autre y est déshumanisé, il n’existe plus de limites à son instrumentalisation, à son objetisation.

Dans « Annette » Leos Carax offre une vision intime des ravages de l’égo. Ses deux héros, Henry et Ann (couple sublime interprété par Adam Driver et Marion Cotillard) sont deux artistes célèbres, reconnus dans leur champ artistique respectif. Lui est comédien de stand-up, elle cantatrice. Deux célébrités en pleine lumière, au sommet de leur art. Deux aimants qui fatalement s’attirent. Une histoire d’amour naît, ainsi qu’un enfant, Annette…

Chaque séquence du film est surprenante et inattendue. C’est musicalement et visuellement très beau, et c’est surtout le scénario, habilement construit, qui emporte le spectateur. Les personnages se dévoilent petit à petit. Derrière une façade avenante, le cynisme et la cruauté affleurent. Leos Carax sait à merveille montrer l’inhumanité qui se cache derrière toute ambition dévorante. Il fait aussi la part belle au merveilleux : les fantômes existent et sont là pour rappeler que toute mauvaise action se paye durement un jour ou l’autre.

« Annette » est un objet narratif, visuel et sonore incroyable. Tout est cohérent et formidablement mis en scène. Les thématiques abordées sont nombreuses et d’une grande richesse : les choix de vie sont-ils guidés par la raison ou par l’imagination ? Quand un rêve nous obnubile, est-ce un passage obligé que de mentir aux autres, et surtout à nous-même ? Pourquoi est-ce si difficile de vivre, pourquoi se complaire dans les pulsions de mort ? La beauté de chaque plan, l’interprétation merveilleuse proposée par les deux comédiens principaux ainsi que la B.O soignée des Sparks offrent un contraste saisissant avec les aspects très sombres du récit. Grand moment de cinéma. Merci Monsieur Carax.

5 commentaires sur “Annette

  1. Belle critique intelligente et tout et tout puisque tu as aimé le film. Malheureusement je n ai pas eu la même impression. Impression que cela sonne creux et faux. Trop belles images. Trop beaux décors. Dialogues indigents. J avais l impression de regarder une publicité.

    J’aime

    1. Le style choisi, la comédie musicale, joue peut-être dans ton ressenti. La scène d’introduction montre bien que le spectateur va regarder un film où tout est faux effectivement, exagéré, grossi… J’ai complètement adhéré de mon côté. J’ai même été très ému, comme rarement que je lui en sortant d’une salle.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s