Héroïnes de juillet

Blackwater, Tome 1 : La crue de Michael McDowell, Monsieur Toussaint Louverture

La vie mensongère des adultes d’Elena Ferrante, Gallimard / Folio

Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery, Monsieur Toussaint Louverture

Elinor, Giovanna et Anne Shirley : trois héroïnes qui ont marqué mon début d’été.

« Blackwater » est une saga littéraire dont on parle beaucoup en ce moment dans la blogosphère et dans la presse spécialisée. L’éditeur Monsieur Toussaint Louverture propose aux lecteurs français de la découvrir en six tomes magnifiquement illustrés. Cette histoire a été écrite dans les années 80 par Michael McDowell, auteur et scénariste américain de renom qui a travaillé notamment avec Stephen King. L’histoire se déroule au lendemain de la Première Guerre Mondiale en Alabama. Les premières pages du roman décrivent l’immense crue qui frappe les habitants de la petite ville de Perdido. Tout est submergé et le canot est devenu le seul moyen de locomotion. Dans un hôtel inondé, deux hommes découvrent une femme esseulée qui semble attendre depuis longtemps qu’on lui vienne en aide. Elle s’appelle Elinor Dammert. C’est un personnage étonnant qui sait garder jalousement ses secrets et dont l’influence sur Perdido et ses habitants va être majeur…. Mystère et fantastique sont au programme de ce premier tome dans lequel l’auteur distille le suspense de façon subtile et efficace.

Quel plaisir de retrouver la plume alerte d’Elena Ferrante avec « La vie mensongère des adultes ». Comme dans « L’amie prodigieuse », tout ou presque se déroule à Naples. L’héroïne Giovanna nous fait part de ses tourments d’adolescente : le divorce de ses parents, ses complexes physiques, son attirance nouvelle pour les garçons… Beaucoup de choses changent dans sa vie le jour où elle décide de fréquenter sa tante Vittoria avec qui son père est en conflit depuis des années. Ce personnage est haut en couleur, d’une violence inouïe dans ses propos mais étrangement aimante et attachante par certains côtés. Giovanna découvre par son intermédiaire une partie de Naples qui lui était inconnue, élargit son cercle d’amis… Elena Ferrante nous régale, comme à chaque fois, car elle sait donner beaucoup de profondeur à ses personnages. Avec beaucoup de finesse, elle décrit leurs faiblesses et leurs doutes mais aussi leur incroyable force. Giovanna s’interroge beaucoup sur son existence mais semble aussi très bien savoir ce qu’elle veut…

« Anne de Green Gables » est un roman pour la jeunesse écrit par Lucy Maud Montgomery dans les années 1920. C’est le premier tome d’une saga retraduite et rééditée dernièrement par les éditions Monsieur Toussaint Louverture. Anne Shirley est une orpheline d’une douzaine d’années adoptée par Marilla et son frère Matthew. Green Gables est le nom du domaine agricole dont ils s’occupent depuis des années. L’arrivée d’Anne bouleverse les habitudes, apporte un souffle nouveau. Un temps d’adaptation est nécessaire mais la jeune fille trouve très vite sa place. La nature qui l’entoure est une source de joie inépuisable. Le lecteur s’attache très rapidement à ce personnage à l’imagination débordante. Anne est bavarde, s’exprime avec de très jolis mots. Elle est touchante car, après une première partie de vie difficile et triste, elle semble avoir conserver intacte sa curiosité et sa vision poétique de l’existence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s